Contrôle des moyens de paiement

A l'entrée au Mali, le non-résident est tenu de déclarer, par écrit, toutes les devises dont il est porteur, lorsque leur montant dépasse la contre-valeur d'un million (1.000.000) de francs CFA. Le tableau suivant fournit de plus amples indications au sujet du contrôle des changes :
 
ORIGINE ALLOCATIONS FORMALITES
RESIDENTS
* Montant billets de banque : illimité Néant (1)
* Moyens de paiement libellés en devises : illimités. A l'entrée auMali, le non-résident est tenu de déclarer, par écrit, toutes les devises dont il est porteur, lorsque leur montant dépasse la contre-valeur d'un million (1.000.000) de francs CFA. Déclaration écrite
NON RESIDENTS * Billets zone franc : montant illimité. Néant
* Autres devises : au-delà de la contre-valeur d'un million de FCFA Déclaration écrite
* Moyens de paiement libellés en devises : montant illimité. Déclaration écrite
 
On entend par :
 
• non- résident : toute personne physique ayant son principal centre d'intérêt à l'étranger, tout fonctionnaire étranger en poste dans un Etat membre de l'UEMOA et toute personne morale nationale ou étrangère pour ses établissements dans un Etat autre que ceux de l'UEMOA ;
 
• résident : toute personne physique ayant son principal centre d'intérêt dans un Etat membre de l'UEMOA, tout fonctionnaire national en poste à l'étranger et toute personne morale nationale ou étrangère pour ses établissements dans un Etat membre de l'UEMOA ;
 
• Etats membres de l'UEMOA : BENIN, BURKINA-FASO, CÔTE-D'IVOIRE, GUINEE-BISSAU, MALI, NIGER, TOGO et SENEGAL ; 
 
• Etats de la Zone franc : Etats membres de l'UEMOA + CAMEROUN, CENTRAFRIQUE, CONGO, COMORES, GABON, GUINEE- EQUATORIALE, TCHAD et FRANCE ; 
 
• étranger : tous les pays autres que ceux de l'UEMOA.