Mot du Directeur

 

Chers (ères) Internautes,

Conscients que nous sommes du rôle et de la place que notre administration occupe au sein de l’appareil d’Etat, nous travaillons tous les jours à l’amélioration de notre outil de travail. Du Sydonia World pour garantir la sécurisation et la célérité des procédures douanières en passant par la lutte contre la fraude et la criminalité transnationale, tout passe au peigne fin pour réaliser nos objectifs.

Sur le plan des relations internationales, notre administration a pris part à toutes les rencontres auxquelles elle a été invitée, notamment celles de l’Organisation mondiale des Douanes à Bruxelles et ailleurs.

S’agissant de notre mission fiscale, malgré une conjoncture économique internationale difficile, la Direction générale des douanes a pu mobiliser de janvier 2017 à juin 2017 une enveloppe de 281,3 milliards de FCFA.

Les produits pétroliers ont généré 93,9 milliards tandis que les droits de douane sur les marchandises solides ont apporté 187,4 milliards. C’est dire que le sacrifice des hommes et des femmes, cadres et subalternes du service des douanes n’a pas été vain.

C’est le lieu de leur savoir gré et les inviter à persévérer dans le sens du travail bien fait, au nom de Mr le ministre de l’Economie et des Finances, Dr boubou CISSE et en mon nom propre.

Depuis plus d’une décennie, nous nous sommes engagés dans la voie d’une Douane « zéro papier », c’est à dire un service dans lequel toutes les procédures sont numérisées.

Le choix était ambitieux mais nous sommes animés de la forte conviction que monde est un village planétaire où les « Ntics » sont au cœur des grandes réussites. Gérer, c’est prévoir, diton.

C’est assurément avec un grand bonheur que de constater que le basculement vers le Sydonia World a été un succès. Le personnel des douanes et les partenaires, en l’occurrence les concessionnaires agréés, ont déjà une bonne maitrise de cet outil de travail grâce aux séances de formation organisées.

En plus du « Pédonia », logiciel qui gère numériquement le personnel et un autre conçu pour le contentieux, notre administration sera bientôt dotée d’un Intranet interactif. Ce qui parachève, si j’ose dire, le programme de « zéro papier ».

En ce qui concerne la lutte contre la fraude, des instructions fermes sont données à toutes les structures de répression dans le sens d’une croisade sans merci contre le fléau. Il faut rappeler que la mobilisation des recettes au cordon douanier est loin d’être la seule mission assignée à notre administration.

 La protection de l’industrie locale et le commerce licite ainsi que la protection des consommateurs et notre patrimoine matériel et immatériel font également partie de notre cœur de métier.

Les saisies de viande frelatée de volaille aux frontières, transportée dans des camionnettes dépourvus de système de conditionnement sont un exemple éloquent. Sans oublier les quantités importantes de produits pharmaceutiques de toutes natures, venues de tous les horizons, de substances dopantes et de drogues diverses.

C’est justement pour accentuer la pression sur les réseaux de délinquants que la Brigade spéciale de lutte contre la fraude est quasi permanente sur le terrain. Elle a pour mission de lutter contre la fraude sauvage et de freiner la déperdition de marchandises.

Que les éléments que composent ces bases trouvent ici mes encouragements ! Je sais leur sens de privation, leur détermination face à l’insécurité, aux intempéries et leur volonté d’honorer la devise de notre service : vigilance et loyauté.

Comment terminer ce propos sans renouveler mes remerciements au Dr. Boubou CISSE, ministre de l’Economie et des Finances pour son soutien sans discontinuité à notre action.

Les défis sont nombreux et les attentes sont grandes. C’est pourquoi, nous continueront à tout mettre en oeuvre pour satisfaire les besoins du moment, mais au-delà, bâtir une Douane performante pour les générations de demain.

Au cours de ces derniers mois, la mort a malheureusement frappé dans nos rangs. Au nom de l’ensemble du personnel, je présente aux familles endeuillées les condoléances les plus attristées. Que les âmes des disparus reposent en paix !

Inspecteur Général Aly Coulibaly

Directeur Général des Douanes du Mali